LES TESTS CONSOMMATEURS : NOS RECOMMANDATIONS

Vous souhaitez tester vos produits directement auprès des consommateurs ? Les comparer à vos concurrents ? Le test consommateurs est un grand « classique » de l’analyse sensorielle, effectué en routine par de nombreux industriels.

Mais savez-vous qu’il existe de nombreux écueils à éviter afin que vos résultats soient fiables ?

Voici une liste non exhaustive de facteurs qui peuvent influencer vos données :

  • La cible choisie : les consommateurs seront-ils bien représentatifs de ceux que vous souhaitez étudier ?
  • La taille des échantillons : une trop petite portion peut ne pas suffire, mais une trop grosse portion va fatiguer vos sujets ; tous doivent manger une taille à peu près équivalente.
  • La présentation des échantillons : ils ne seront pas évalués de la même façon s’ils sont présentés de façon monadique ou comparative.
  • Le nombre d’échantillons testés dans une même séance : attention à la fatigue sensorielle et à la lassitude ; attention en particulier aux séances non-exclusives qui mélangent les types de produits et multiplient le nombre d’échantillons.
  • La façon de poser les questions, qui ne doit pas influencer les réponses : attention aux questions trop nombreuses ou redondantes, qui lassent les sujets.
  • La température de service des produits testés, qui doit être contrôlée et homogénéisée : si vos produits chauds ne sont pas servis à la même température, le biais sera important.
  • Le screening de recrutement : attention aux sujets un peu trop habitués, qui sont moins naïfs et pour certains devinent comment répondre aux questions pour être choisis dans l’étude ! Il peut être utile de reposer les questions au moment des séances.
  • L’indemnisation des sujets, qui joue sur leur motivation à bien se concentrer.

N’hésitez pas à consulter la norme AFNOR NF V09-501 qui propose un guide général pour les mesures hédoniques.

De la même manière, les conditions d’évaluation que vous mettrez en place doivent permettre de répondre à vos objectifs :

. La façon dont sont présentés les échantillons : anonymes ou non ; il est clair que l’information sur le produit, la marque, le prix… peuvent influencer l’appréciation hédonique.

. Les conditions du test : une évaluation unique en laboratoire ne donnera pas forcément les mêmes résultats qu’un usage répété à la maison.

. …

Enfin, si le nombre de consommateurs recrutés le permet, nous vous encourageons vivement à chercher une éventuelle segmentation des préférences. Cela vous permettra d’aller plus loin qu’une tendance moyenne et vous apportera une bien meilleure compréhension du marché.

En prenant ces précautions, et en vous posant les bonnes questions, vous pourrez vous appuyer sur des résultats fiables qui pourront être défendus facilement auprès du marketing… 😉

Retour

Nous contacter

Nous contacter