Les méthodes descriptives comparatives : profil flash, tri libre, Napping®, PSP

Les méthodes descriptives comparatives constituent des alternatives au profil sensoriel classique

permettant d’établir une caractérisation sensorielle de produits à moindre coût

Vous devez comparer sensoriellement un grand nombre de produits de votre portefeuille actuel. Mais pris par le temps, vous devez prendre une décision marketing ou R&D rapidement. Tic-tac, tic-tac… Evidemment, le temps n’est pas votre seule contrainte, votre budget est aussi limité. Quelle(s) méthode(s) de caractérisation sensorielle rapide(s), efficace(s) et moins onéreuse(s) existe-t-il en analyse sensorielle pour répondre à votre besoin ? Voici un aperçu de méthodes qui gagneraient à être connues.

  • Le Profil Flash : du profil mais plus rapide !

Cette méthode s’appuie sur un classement des produits évalués pour des descripteurs sensoriels choisis librement par chaque panéliste. Le profil flash peut se réaliser avec des consommateurs, mais fournit des résultats plus facilement interprétables avec des sujets semi entrainés ou entrainés [1]. Il s’effectue généralement en plusieurs étapes au cours d’une même séance :

    1. Génération individuelle de descripteurs discriminants
    2. Evaluation et classement des produits les uns par rapport aux autres, selon chaque descripteur.

Le traitement des données s’effectue en partant de l’hypothèse qu’il est possible d’identifier un consensus entre les sujets quant au positionnement des produits dans un espace sensoriel. Plusieurs méthodes d’analyse sont possibles pour traiter les données. Ainsi, nous vous recommandons l’Analyse Procrustéenne Généralisée (GPA) qui tiendra compte de la diversité des descripteurs élicités au niveau individuel.

Les avantages & inconvénients

  • Méthode très souple, adaptable à vos contraintes
  • Peu/pas d’entrainement des sujets
  • Peu de sujets sont nécessaires pour discriminer les produits
  • Moins facile à interpréter que le profil conventionnel
  • Les données de plusieurs séances ne peuvent être agrégées à priori

  • Les méthodes non verbales

Verbaliser et décrire nos sensations s’avère souvent laborieux pour les consommateurs que nous sommes. Afin d’éviter une description approximative des différences sensorielles entre les produits, les méthodes non verbales sont une solution. Ces méthodes reposent sur l’évaluation de la similitude des produits et vise à établir une matrice de distances pour chaque couple de produits.

  • L’épreuve de tri libre

Dans cette épreuve, les produits sont présentés simultanément aux sujets. Les sujets sont simplement invités à regrouper les produits selon leurs ressemblances. Le nombre de groupes, de produits par groupes et les critères utilisés sont le plus souvent laissés libres [2].

La matrice de (dis)similarités est ensuite représentée graphiquement par Multidimensional Scaling (MDS), permettant ainsi une analyse rapide des proximités. Une tâche de description est souvent ajoutée à l’issue du tri. En effet, celle-ci contribue à une meilleure interprétation de la carte obtenue.

Les avantages & inconvénients

    • Méthode très intuitive, facilement réalisable par des consommateurs, même des enfants !
    • Réalisation possible de séances mixtes préférences – tri (le Pref Map en une seule séance)
    • La description libre n’est pas toujours facilement interprétable
  • Le Napping®

Le principe du Napping® est de demander aux sujets de positionner sur une « nappe » des produits en fonction de leurs ressemblances et dissemblances [3]. Ensuite, ces mêmes sujets associent à chaque produit des mots les caractérisant. Deux produits sont d’autant plus proches qu’ils paraissent semblables aux sujets, et plus ils sont différents, plus ils sont éloignés.

Pour traiter les données, l’Analyse Factorielle Multiple (AFM) est historiquement utilisée, même si des approches de type MDS sont aussi possibles.

Les avantages & inconvénients

    • Pas d’entrainement des sujets
    • Réalisation possible de séances mixtes préférences – tri
    • Difficile à comprendre pour un consommateur
    • La description libre n’est pas toujours facilement interprétable
  • La philosophie PSP (Positionnement Sensoriel Polarisé)

Le PSP est basé sur la comparaison d’échantillons à un set de produits de référence, appelés « pôles » [4]. Le principe général est de déterminer les (dis)similarités entre les échantillons et les pôles judicieusement choisis (si possible stables au cours du temps) dans l’espace produit. Ses similarités peuvent être obtenues de plusieurs manières (échelles continues, etc.).

Concernant le traitement des données, nous conseillons des méthodes de type MDS (unfolding) ou bien la GPA. Vous avez l’impression que nous vous parlons chinois ? Pas d’inquiétude, une prochaine newsletter détaillera cette méthodologie innovante.

Les avantages & inconvénients

  • Si les pôles sont stables, les résultats de différentes séances peuvent être agrégés (très utile si vous développez régulièrement de nouveaux produits)
  • Pas d’entrainement des sujets
  • Philosophie adaptable à tous types de méthodologies (Profil Flash, tri libre…)
  • Traitement des données relativement complexe

Comme vous le constatez, les approches comparatives sont nombreuses avec la possibilité d’être combinées !  Une formidable boite à outils, vous offrant la perspective de développer votre propre méthode, c’est-à-dire la plus adaptée à vos objectifs et contraintes.

Vous vous questionnez sur les types de tests à réaliser et leurs analyses statistiques ? N’hésitez pas à contacter Eric à l’adresse mail suivante : eric.teillet@sensostat.fr ou bien demandez une consultation Sensolib: https://sensostat.fr/sensolib/

Reférences

[1] Dairou, V., & Sieffermann, J. -M. (2002). A comparison of 14 jams characterized by conventional profile and a quick original method, flash profile. Journal of Food Science, 67, 826–834.

[2] Faye, P., Brémaud, D., Teillet, E., Courcoux, P., Giboreau, A., & Nicod, H. (2006). An alternative to external preference mapping based on consumer perceptive mapping. Food Quality and Preference, 17, 604–614.

[3] Pagès J., Cadoret,M and Lê S. (2010). The Sorted Napping: a new holistic approach in sensory evaluation. Journal of Sensory Studies, vol. 25, no 5, p. 637–658.

[4] Teillet, E., Urbano, C., Cordelle, S. and Schlich, P. (2010a). Consumer perception and preference of bottled and tap waters. Journal of Sensory Studies, 25 (3), 463–480.

Retour

Nous contacter

Nous contacter