Analyse Sensorielle et Petfood : une discipline en plein essor

Comment connaître les atouts d’un produit d’alimentation animale ? Découvrez l’analyse sensorielle, un outil puissant pour comprendre les enjeux du petfood.

  • L’analyse sensorielle en petfood, une discipline en plein essor

Saviez-vous que l’analyse sensorielle s’appliquait au petfood ? Alliant l’étude du comportement des animaux de compagnie et de leurs maîtres, elle vise à aider les fabricants à développer des produits innovants. Vous souhaitez en savoir plus sur cette discipline ? SensoStat vous entraîne dans les coulisses de l’analyse sensorielle en petfood !

  • Comment développer un produit innovant sans se tromper ?

L’industrie du petfood connaît une véritable explosion ces dernières années. Les fabricants et les distributeurs doivent sans cesse faire preuve d’innovation face à un marché toujours plus concurrentiel. Un marché qui, d’ailleurs, a vu apparaître un véritable phénomène d’humanisation des animaux de compagnie. De plus en plus, ces derniers sont considérés comme des membres à part entière de la famille. Par conséquent, les propriétaires deviennent intransigeants. Une étude a même montré qu’ils étaient plus sensibles à la qualité nutritionnelle des produits destinés à leurs animaux qu’à celle de leur propre alimentation* ! Une relation comparable à celle des parents et de leurs nourrissons. Aujourd’hui, développer un produit d’alimentation animale, c’est donc aussi développer un produit qui plaira au propriétaire. Au final, c’est lui qui prend la décision d’achat, n’est-ce pas ?

Mais la comparaison avec les nourrissons ne s’arrête pas là. Comme nos chères têtes blondes, les animaux domestiques ne sont pas très doués pour s’exprimer à l’aide du langage. Vous pouvez bien leur demander s’ils ont apprécié leurs croquettes, vous n’obtiendrez aucune réponse argumentée. C’est là que l’analyse sensorielle entre en jeu !

Grâce à des protocoles précis et spécifiques, elle permet de comprendre les attentes des animaux. Leurs sens du goût et de l’odorat sont très fins, et diffèrent largement des nôtres. Par exemple, si les chats ne s’intéressent absolument pas à la saveur sucrée, ils raffolent du gras et de l’umami (la cinquième saveur). Mais il faut également se pencher sur les perceptions des humains. Les chiens adorent l’odeur de putréfaction, mais vous comprendrez facilement qu’un produit diffusant un tel arôme ne plaira pas au propriétaire… L’analyse sensorielle en petfood permet de jongler entre les goûts des animaux et l’appréciation de leurs maîtres.

  • Analyse sensorielle et petfood : quelles méthodes ?

Comment étudier l’appétence d’un produit en petfood ? Pour relever ce défi, l’analyse sensorielle utilise en particulier deux protocoles :

  • le test d’acceptation : une seule cuve est présentée à l’animal. On étudie alors son comportement et la quantité consommée. Ce type de test se prête idéalement aux panels in home, plus révélateurs, car l’animal se trouve en conditions réelles ;
  • le test de préférence : ici, au moins deux cuves sont présentées à l’animal. On observe quel échantillon est approché en premier, mais aussi quelles quantités sont consommées. Souvent réalisé en chenil ou en chatterie, ce test permet de comparer différents produits.

Nous l’avons vu : l’appréciation du propriétaire ne doit pas être mise de côté ! Une première approche se concentre sur les interactions entre le maître et son animal de compagnie : test consommateur, questionnaire, description du comportement de l’animal par le propriétaire, etc. Une autre étudie la relation directe entre l’humain et le produit. Grâce à des analyses descriptives ou hédoniques, on cherche à comprendre pourquoi le propriétaire choisit tel ou tel produit et pourquoi il y revient.

En somme, l’analyse sensorielle en petfood permet de comprendre les animaux de compagnie, mais aussi leurs maîtres. C’est un outil incontournable pour développer des produits performants et se différencier sur le marché !

*Source : Tesfom G, Birch N, Do they buy for their dogs the way they buy for themselves? Psychol Market 27(9): 898-912 (2010)

Si vous voulez en savoir plus, ci-après un article intéressant de Vitagora sur Le goût des animaux : enjeu d’appétence en petfood

Lien vers un autre article SensoStat :  L’économie expérimentale dans le sensoriel

Retour

Nous contacter

Nous contacter